Inflammation du bassinet rénal (pyélonéphrite)

La pyélonéphrite est une inflammation du bassinet rénal impliquant le rein. Elle peut être associée à une obstruction sur les voies urinaires (pyélonéphrite compliquée) ou non (pyélonéphrite non compliquée).  La pyélonéphrite aiguë est une inflammation purulente du bassinet rénal ainsi que du rein, généralement d'un seul côté, et est généralement causée par des bactéries. Les femmes en souffrent plus fréquemment que les hommes. Chez l’enfant, l'inflammation du bassinet rénal représente 2 à 5 % de toutes les maladies.
Les symptômes classiques de l'inflammation du bassinet rénal sont des douleurs de flanc accompagnées de fièvre, de frissons et d'une sensation de malaise intense. Dans le même temps, il peut y avoir une inflammation de la vessie avec une forte et fréquente envie d'uriner et des douleurs lors de la miction. La région des reins est douloureuse au tapotement et on observe des leucocytes et des bactéries dans l'urine. L'infection se propage principalement en remontant de la vessie vers les reins par les uretères ou les vaisseaux lymphatiques. La propagation inflammatoire à partir du sang est rare et se produit dans d'autres processus purulents ou dans la tuberculose.
L'inflammation pelvienne rénale est favorisée par l'obstruction des voies urinaires supérieures (uretère, tissus environnants), ainsi que des voies urinaires inférieures (vessie, prostate ou urètre). Les troubles du transport urinaire peuvent être causés par des calculs, des malformations ainsi que par des maladies inflammatoires, tumorales ou formant des cicatrices. Une cause fréquente d'inflammation du bassinet rénal chez l'enfant est le reflux de l'urine infectée de la vessie vers les reins (reflux vésico-rénal).
L'inflammation aiguë non compliquée du bassinet rénal est traitée par des antibiotiques (sous forme de comprimé ou de perfusion, selon la gravité) pendant 2 semaines. Si le patient ne répond pas à cette thérapie dans les 24-48 heures, il faut envisager une inflammation pelvienne (compliquée) causée par une rétention urinaire ou des abcès dans le rein ou le cortex rénal. Dans ce cas, il peut être nécessaire de procéder à un examen supplémentaire au moyen d'une échographie ou d'une tomographie par ordinateur. S'il existe des preuves d'un trouble d’écoulement, un drainage du bassinet rénal doit être effectué en urgence, en plus de l'antibiothérapie. Il existe ici la possibilité d'un « drainage interne » avec un cathéter double J ou d'un « drainage externe » avec un cathéter de néphrostomie. Une inflammation du bassinet rénal mal traitée peut avoir de graves conséquences (empoisonnement du sang et même décès du patient).